MaraîchersVie socialeThèmesAccueil


Le sarclage


Courbé, voire à genoux, le maraîcher ou son épouse, grattait la terre avec sa petite binette dont la lame en acier mesurait 8 cm de large et ceci pour plusieurs opérations :

carte postale n° 181
  • dédoubler les plantes,
  • les mettre en quinconce,
  • éclaircir les sujets,
  • retirer les mauvaises herbes,
  • aérer le sol.

La plus pénible des cultures était celle de la carotte, car le sarclage avait lieu en mars alors qu’il faisait encore froid.

Le sarclage des légumes "pot-au-feu" demeura tel qu'il était au 19ème siècle  jusqu’à l'abandon de leur culture.

Très fatigant aussi :  la plantation des poireaux de juin à juillet.

carte postale n° 182

Après avoir arraché et épluché les plants semés en février, il fallait éliminer les sujets véreux, raccourcir racines et feuilles.

Menu

Le planteur courbé, sans appui, tenant d’une main le plantoir et de l’autre une poignée de poireaux, enfonçait le jeune poireau dans chaque trou.