FlaneriesThèmesAccueil


carte postale n° 303


Zoomer

Revenir au présent

Suivante

Précédente

Vers l'avenue des Tilleuls

Les vestiges des justices


Le Seigneur de Croissy avait le droit de haute et moyenne justice. Les six pierres rondes servaient à fixer les bois de justice. Il devait s’agir de fourches patibulaires puisque sur le plan d’intendance de la paroisse de Croissy de 1782 il est indiqué " justice = trois poteaux ". Ce lieu était autrefois un peu plus avancé vers la Seine et était en forme de demi-lune. C’est en 1899 que le terrain des justices a été vendu à un propriétaire situé en dessous du lieu et qui trouvait que cela formait une enclave dans sa propriété. L’acquéreur s’était engagé à réédifier quelques mètres plus loin les pierres patibulaires ainsi que la croix qui était à côté, à prendre en charge les travaux et frais de toute nature et à perpétrer par une inscription au pied de la croix le souvenir de ce lieu historique.